Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juillet 2019 6 06 /07 /juillet /2019 11:33

 

 

AÉROPORTS DE PARIS (ADP) :

APPEL À 4,7 MILLIONS SIGNATAIRES

 

 

Que cela soit en avant-propos clair pour toutes et tous : le présent référendum d'initiative partagée (RIP), plus populairement connu sous la dénomination référendum d'initiative citoyenne (RIC), n'est pas dans l'esprit de ses initiateurs une quelconque forme de caution apportée au développement sans fin de l'aviation civile. Si tel avait été le cas, cette démarche n'aurait pas trouvé sa place sur le site HENDAYENVIRONNEMENT.

 

Ce n'est pas l'adoption à partir de 2020 d'une dérisoire écotaxe de 1,5 à 18 € (pour l'ensemble des vols à partir de la France et selon la distance parcourue, soit par exemple 18 € pour parcourir en avion le trajet Paris-Sidney, ce qui ne représente pas plus que ce qu'encaisse en seul droit de passage le groupe VINCI sur la ligne TGV Bordeaux-Tours) que vient d'annoncer la ministre des transport lors du deuxième Conseil de défense écologique qui freinera en quoi que ce soit l'augmentation du CO2 et donc l'effet de serre responsable du réchauffement climatique.

 

On sait en effet que l'irrésistible essor du trafic aérien marchand est essentiellement à mettre au compte de l'explosion des déplacements touristiques et des échanges commerciaux, et que privatiser la gestion des aéroports signifie donc donner un élan encore plus fulgurant à la création et l'extension de nouvelles pistes ainsi qu'un étalement des plages horaires d'activité d'où résultera une toujours plus grande production de dioxyde de carbone (CO2) qui engendre le redoutable réchauffement climatique que nous déplorons.

 

Le développement tous azimuts de l'économie privatisée est ici une fois de plus synonyme de dérèglements sociétaux et de dégradations environnementales qui s'effectuent aux dépends du plus grand nombre, alors que les profits générés par ces activités ne sont bien entendu destinés qu'à combler d'aise quelques milliers d'actionnaires peu soucieux des dévastations occasionnées

 

Alors que l'on constate chaque jour un peu plus  qu'un dérèglement climatique planétaire est en train de s'opérer sous nos yeux au point de nous mener vers une remise en cause de notre avenir sur cette terre, pas même la taxation de principe du kérosène utilisé en immenses quantités  par les aéronefs ne parvient à être mise à l'ordre du jour par nos politiques du fait que cette mesure va à l'encontre des intérêts des puissants lobbys de l'aviation civile !

 

On le voit, la privatisation d'ADP et autres grands aéroports qui sont hautement bénéficiaires soulève de nombreuses convoitises qui se heurtent aux signes du temps qui nous dictent au contraire de mettre fin au règne omnipotent du libéralisme dont le mode de fonctionnement est antinomique avec la préservation de notre planète puisqu'il ne se nourrit que du consumérisme érigé en doctrine.

 

Pour parvenir à une consultation référendaire nationale susceptible de pouvoir contrer cette décision de privatisation, il sera nécessaire de recueillir dans un premier temps 4,7 millions de signatures (soit un dixième du corps électoral) d'ici au 12/03/2020, date d'expiration fixée selon les termes du dispositif prévu par l'article 11 de la révision constitutionnelle de 2008.

 

Le défi à relever s'adresse à toutes celles et tous ceux qui souhaitent pouvoir échapper à l'avenir suicidaire que nous nous réservons.

 

La rédaction d'HENDAYENVIRONNEMENT

 

 

 
Apportez votre soutien à ce refus de privatisation en cliquant sur le lien officiel ci-après :         
                         https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1
 
 

Partager cet article

Repost0

commentaires